Les Îles-de-la-Madeleine se dressent devant nos yeux sous forme d’assortiment d’îles sereines flottant sur le fleuve St-Laurent. L’hiver, l’archipel se transforme en paysage digne de cartes postales mettant en vedette la faune canadienne sauvage, avec ses phoques et leurs touts petits étalés le long de rives enneigées. L’été fait étinceler les plages aux falaises rouges et les paysages champêtres venteux. Peu importe la saison, attendez-vous à recevoir l’accueil chaleureux des Madelinots, fiers descendants de naufragés, qui vous charmeront avec leurs mélodies traditionnelles des îles.

Réservez votre voyage

Îles-de-la-Madeleine : où commencer

Laissez-vous charmer par le meilleur de cet archipel canadien unique! Visitez Cap-aux-Meules et d’autres attraits populaires comme le phare du Cap-Alright, le Musée de la Mer, et le Site d’autrefois. Optez pour des circuits remplis d’expériences exceptionnelles telles que l’observation de loups marins, la dégustation des meilleurs fruits de mer des îles, ou du kayak autour du parc de Gros-Cap. De plus, tous nos forfaits incluent des hôtels prisés comme le Château Madelinot!

ÎLES-DE-LA-MADELEINE : GUIDE DE VOYAGE

Iles-de-la-Madeleine
FAITS SAILLANTS

LANGUES

Officiellement l’anglais et le français

QUOI MANGER

Tout ce qui est frais et provient de la mer (homard, pétoncles, hareng, moules, crabe et maquereau), des produits locaux tels que des fromages artisanaux et du chutney des îles, du pot-en-pot (pâté de fruits de mer), du ragoût de viande salée, et des croxignoles (beignets tressés).

QUOI RAPPORTER

Une bouteille de bagosse (le vin légendaire brassé sur place), des sauces préparées sur les îles et des mélanges d’épice de chez Gourmande de nature, des savons biologiques de La Fille de la Mer et des produits artisanaux des nombreuses boutiques et galeries.

FAIT INTÉRESSANT

L’archipel s’appelait autrefois « Menagoesenog » tel que défini par les Premières nations, les Micmacs, qui s’y rendaient pour pêcher et chasser. Ce nom signifie les « îles balayées par la vague ». C’est à François Doublet de Honfleur qu’on doit le nom actuel de l’archipel, l’ayant nommé en l’honneur de sa femme Madeleine en 1663, longtemps après que l’explorateur Jacques Cartier ait identifié l’endroit au nom des îles Araynes. Les îles furent majoritairement peuplées par les descendants de réfugiés acadiens (expulsés des Maritimes par les Anglais) et les naufragés.

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS

Pour de plus amples renseignements concernant les documents de voyage requis et plus encore, consultez la page des exigences de voyage d’Air Canada.
ME-8048_Destination-of-the-monthJuly-2019-Canada_Header_Image_768x255.jpg
QUOI FAIRE AU CANADA